Shinkansen : l’avis des plus jeunes employés avaient été rejeté

Courant décembre, un shinkansen de JR West a circulé pendant  plus de trois heures avec un longeron (littéralement une des deux poutres qui tient la structure du wagon/voiture) avec une fissure de plus de 14 centimètres, mettant en risque les 1000 passagers du train.

Si les conséquences auraient pu être dramatique comme lors du déraillement de 2005 où 106 personnes ont trouvé la mort, ce qui est dramatique dans cet incident c’est le manque de confiance accordé aux plus jeunes membres des équipes de bord et de maintenance.

Résultat de l’enquête interne : séniorité et problèmes de communication

L’enquête interne commanditée dans la foulée à chercher a retracer les différentes alertes lors du trajet :

  • son strident reporté par un membre de l’équipe de bord (25 ans) juste après le départ. Le chef de bord (56 ans) a jugé l’information sans conséquence.
  • odeur de métal brûlé dans certains wagons 25 minutes plus tard.
  •  Les passagers commencent à remarquer une légère fumée dans certains wagons
  • une équipe de maintenance est dépêchée à bord lors de l’arrêt a Hiroshima. Sentant des vibrations, un agent de maintenance de 34 ans demande à vérifier sous les voitures. Action refusée par un autre agent de 60 ans car « ça n’empêche pas de circuler ».
  • Par radio avec le centre de maintenance d’Osaka pour organiser une vérification en gare, l’équipe à bord et l’équipe en gare se sont mal compris. L’équipe de bord pensait la vérification en gare en cours de préparation alors que l’équipe d’Osaka, ne sentant pas d’urgence dans la voix des agents à bord considérait n’avoir rien à faire.
  • Ce n’est qu’a Nagoya que la vérification a été faite et la fissure découverte. 

Le tout alors qu’après le précédent déraillement, l’entreprise a annoncé mettre la sécurité avant tout.

Bref, les shinkansen sont peut-être a peu près a l’heure, c’est très loin d’être le monde de rêve que vendent les médias français en cette période de bashing de la SNCF avec des arguments très incomplets.

Un rappel aussi que même si vous êtes compétents et respectez les règles, dans certaines entreprises japonaises, ça passera après la séniorité.

OSAKA — Following the recent discovery that a Shinkansen bullet train with a dangerous undercarriage crack ran for over three hours after staff noticed something was amiss, West Japan Railway Co. (JR West) President Tatsuo Kijima said in a news conference on Dec. 27 that trains would be stopped without hesitation if any problems were noticed in the future.