Les trains japonais sont bien en retard : le classement 2016

Trains japonais et ponctualité vont souvent de pair dans les articles écrits à l’étranger. Une image qui ne semble pourtant pas coller avec les commentaires de ceux qui prennent le train tous les jours, notamment à Tokyo.

Et pour cause ! Le rapport du Ministère de l’Infrastructure publié en décembre 2017 avec les chiffres de 2016, décrit une situation très différente pour les 45 plus grandes lignes urbaines.

Le principe : dans un mois type de 20 jours ouvrés, compter les jours où chaque ligne rencontre au moins un retard de plus 5 minutes et plus.

Et la palme revient à… la ligne CHUO à Tokyo qui a au moins un retard de 5 minutes 19.1 jours sur 20. Sans vraiment de surprise.

Le top 20

Voici le top 20 des lignes de trains, toutes à Tokyo avec entre parenthèses, le nombre moyen de jours avec retard.

  • JR Chuo – Tobu Line (Mitaka – Chiba) (19.1)
  • Utsunomiya Line (18.4)
  • Tokyo Metro Chiyoda Line (18.4)
  • JR Chuo Line Express (Tokyo – Chofu) (18.3)
  • JR Yokosuka Line – Tobu Express (17.9)
  • JR Saikyo Line (17.9)
  • Odakyu Line (17.9)
  • JR Tokaido (17.4)
  • JR Keihei Tohoku Line (16.8)
  • Tokyo Metro Tozai Line (16.4)
  • Tokyo Metro Yurakucho Line (16)
  • JR Yamanote Line (16)
  • Tokyo Metro Hanzomon Line (15.6)
  • Tokyo Metro Nanboku Line (15.4)
  • Tokyo Metro Marunouchi Line (14.7)
  • Tokyu Toyoko Line (14.4)
  • Tokyo Metro Fukutoshin Line (14.4)
  • Toei Mita Line (14)
  • JR Joban Line (13.7)

Et si vous voulez vous user les yeux, voila le classement complet :

Les causes des retards

Pour les retards de moins de 10 minutes, 94% sont dus aux passagers (montée a bord, encombrement des portes, malaise…). Les 6% restants sont souvent imputables au matériel (problème électrique, …).

Pour la catégorie au dessus, les retards jusqu’a 30 minutes, 68% sont toujours dus aux usagers, que ce soit a cause d’un suicide ou parce que quelqu’un se promène sur les voies. Dans ces deux cas, ce qui prend le plus de temps ce sont les vérifications de sécurité : est-ce que le traffic peut reprendre sereinement. Pour 23%, les causes sont dues aux compagnies ferroviaires, que ce soit pour des avaries matérielles ou des problèmes liés au personnel.

Le mot de la fin

Quiconque prend le train régulièrement au Japon est conscient des retards. La nouveauté c’est que le Ministère des Transports commence tout juste a communiquer dessus lors de ses conférences de presse.

Comme quoi, il ne faut pas confondre les trains du quotidien et les shinkansens (qui ne sont pas infaillibles non plus).

首都圏を走る45路線について、遅延証明書の発行日数の多い順に紹介している