Les trains japonais sont bien en retard – épisode 4 (2018)

C’est bien connu, les trains japonais ne sont jamais en retard.

Une des grandes raisons à ça c’est que pendant très longtemps, aucune statistique sur les retards n’était publiée. Ca a changé en 2017 quand le Ministère en charge des transports a lancé son grand projet de transparence sur le sujet (見える化).

Autant dire que la réalité n’est pas si propre. Mais vous le savez déjà si vous suivez le blog puisque ça commence à être une série récurrente ici.

Récapitulatif des épisodes :

Classement des lignes en retard 2018

Avec un décalage d’un an (le rapport 2017 est publié en 2018)

Le calcul n’a pas changé:

Le principe : dans un mois type de 20 jours ouvrés, compter les jours où chaque ligne rencontre au moins un retard de plus 5 minutes et plus.

Le top 1 n’étonnera, cette année encore, personne ! La Chuo est vainqueur incontesté depuis que le Ministère des Transports communique sur le sujet. Pire, le nombre de jours de retard augmente doucement.

1 Ligne Chuo (Local) 19.2
2 Ligne Utsunomiya-Takazaki 19.0
3 Ligne Chuo (Rapide) 18.8
4 Ligne Chiyoda 18.4
5 Ligne Saikyo – Kawagoe 18.2
6 Ligne Yokosuka 18.1
7 Ligne Tokaido 17.8
8 Ligne Keihin Tohoku 17.7
9 Ligne Tozai 17.1
10 Ligne Yamanote 17.0
11 Ligne Joban (Local) 15.1
12 Ligne Tokyu Tokyoko 15.1
13 Ligne Odakyu 14.8
14 Ligne Yurakucho 14.7
15 Ligne Tokyu Meguro 14.5
16 Ligne Toei Mita 14.1
17 Ligne Namboku 13.8
18 Ligne Hanzomon 13.7
19 Ligne Fukutoshin 13.3
20 Ligne Marunouchi 13.0

Rendez-vous l’an prochain pour le classement 2019.

Laisser un commentaire