Le niveau de vie des salariés japonais

Si vous vous envisagez de travailler au Japon, le budget nécessaire est quelque chose que vous devez sans doute avoir en tête.

Il y a quelques mois, les Twiteurs français au Japon ont partagé  leurs dépenses générales sous le hashtag #BudgetJapon. Jud a aussi fait un article sur le sujet très complet.

Pour savoir comment les Japonais se placent, la banque Shinsei vient de publier les résultats de son enquête annuelle sur le sujet. L’enquête se concentre sur les frais mensuels, non domestiques, directement liés à la vie active, à partir d’entretien avec 2700 salariés, hommes et femmes, sur l’ensemble du Japon.

Argent de poche

L’argent de poche, c’est à dire l’argent liquide retiré et utilisable a discretion, est de 37 428¥ (en baisse) pour les hommes et 33 951¥ pour les femmes (en hausse).

C’est le deuxième plus bas niveau depuis que le sondage existe (1979).

A noter que pour les salariés ayant des enfants au lycée ou à l’université, l’argent de poche descend sous les 30 000¥. Sacrifice nécessaire pour payer les frais de scolarité.

Budget Nomikai

Un des postes qui vient piocher dans cet argent de poche, ce sont les soirées entre collègues.

Par mois, cela coute environ 10 000 yens (9 850¥ pour les femmes, 11 975¥ pour les hommes) soit entre 4 539¥ (F) et 5 286¥ (H).

Pour ceux qui s’échappent et préfèrent boire chez eux, l’addition se monte a 2,346¥ – 2,615¥.

Et ce, en prenant en compte que 26.9% des sondés disent ne pas boire d’alcool.

Budget déjeuner

Plus fréquent, le déjeuner coute en moyenne 590¥ pour les hommes (+3¥ par rapport a 2016) et 581¥ pour les femmes (-90¥)

Changements de rythme de travail

Au dela des questions financières, l’enquête s’est intéressé aux changements dans l’équilibre vie privée, vie professionnelle. Ce n’est pas forcément glorieux, surtout suite au scandale Dentsu mais seulement 32.7% des salariés homme ont perçu des changements de politique d’entreprise sur le sujet.

Les principaux changement sont : la réduction des heures supplémentaires, moins de difficulté à prendre des vacances ou la possibilité de partir à l’heure plus souvent.

2 réflexions sur “Le niveau de vie des salariés japonais

Laisser un commentaire