Quand donner son sang au Japon devient mission impossible

J’ai commencé à donner mon sang à l’université et j’avais eu l’occasion de voir à quel point c’était utile quand un de mes proches avait dû recevoir une série de transfusions. A partir de là, c’était devenu un de mes devoirs civiques et j’y allais tous les 3 mois (la fréquence la plus élevée en France).

En Chine, il n’y avait pas d’installations là ou j’habitais et vu les scandales locaux sur le sujet, ça ne me disait vraiment rien.

Et maintenant que je suis au Japon, j’ai voulu reprendre cette habitude. Et pour faire simple: ce n’est pas possible, en tout cas pour moi.

Organisation

Au Japon, c’est la Croix Rouge qui gère les dons du sang et non pas un organisme d’état comme en France (EFS). Pour le reste, c’est très similaire: il y a des centres fixes, des centres mobiles (camions) et des opérations spéciales avec organisations (entreprises, universités, …).

A noter qu’au Japon, il y a un système de carte de fidélité. Pour 10, 30, 50 puis tous les 50 dons, vous recevez une petite coupe a sake.

Les recompenses quand vous donnez votre sang

Limites : Les cas où vous ne pouvez pas donner votre sang

Comme en France, vous n’êtes pas accepté au don dans les cas suivants:

  • 3 jours après être allé chez le dentiste
  • Après les vaccins:
    • 24h pour la grippe, la fièvre jaune, choléra, hépatite A, pneumocoque, la coqueluche ou le tétanos
    • 1 mois pour le BCG, la rubéole, ou les oreillons
    • 2 mois pour la Variole
    • 3 mois pour le tétanos, les sérums anti venins de serpents, la gangrène gazeuse ou les injections de Botox
    • 6 mois pour l’hépatite B
    • 1 an pour la rage
  • entre 1 et 6 mois après un piercing suivant son emplacement et la façon dont il a été posé
  • Pendant 6 mois après un tatouage
  • A vie, si vous avez déjà été transfusé ou reçu une greffe d’organe

Par contre, il est possible de donner si vous êtes enceinte jusqu’au 6ème mois ou que vous allaitez. Les 6 premiers mois après l’accouchement par contre, vous ne serez pas accepté au don.

Suite a l’accident des réacteurs de la centrale de Fukushima, la Croix Rouge accepte les habitants des zones évacuées mais se réserve d’accepter les travailleurs du nucléaire, suivant leur niveau d’exposition aux radiations.

Des séjours à l’étranger ? Ca se complique

Un certain nombre de restrictions sont mises aussi en fonction des séjours a l’étranger, et c’est la que ça se complique pour les Français :

  • Paludisme: pas de don possible pendant 1 an après un court séjour en zone tropicale ou 3 ans après un long séjour. La liste des pays et risques associés est ici.
  • Maladie de Chagas, si vous avez séjourné en Amérique Centrale et du Sud et que vous avez été touché par cette maladie, pas de don possible et ce, à vie.
  • Maladie du sommeil: si vous avez été concerné lors d’un séjour en Afrique, don impossible
  • Babesiose: si contamination confirmée après un séjour en Amérique Centrale ou du Sud ou dans des zones d’élevage en Afrique, pas de don possible
  • Vache folle : pas de don possible si vous avez vécu en
    • Grande Bretagne,
      • plus d’un mois cumulé entre 1980 et 1996
      • plus de 6 mois cumulés entre 1997 et 2004
    • France, Irlande, Italie, Pays-Bas, Arabie Saoudite, Espagne, Allemagne, Belgique, Portugal
      • plus de 6 mois cumulés entre 1980 et 2004
    • Suisse
      • plus de 6 mois cumulés de 1980 a aujourd’hui
    • Autriche, Grèce, Suède, Danemark, Finlande, Luxembourg
      • plus de 6 mois cumulés entre 1980 et 2004
    • Islande, Albanie, Andorre, Croatie, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Serbie, République tchèque, Norvège, Vatican, Hongrie, Bulgarie, Pologne, Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Malte, Monaco, Monténégro, Liechtenstein, Roumanie
      • plus de 5 ans cumulés entre 1980 et 2004

Donc si vous êtes Européen (pour simplifier) et que vous avez plus de 12 ans (a la parution de cet article), vous êtes interdit de don du sang au Japon.

Intéressant de noter ce qui n’est pas fait mention de restriction a l’encontre des homosexuels. Rafraîchissant quand on voit les contorsions faites en France sur ce sujet pour les exclure…

Autre solution ?

J’assume mon age mais j’aurai quand même voulu pouvoir donner surtout que les appels au don sont extremement courant dans les rues. Malheureusement, c’est chou blanc de ce côté là…

Mais, une autre possibilité serait de participer en tant que volontaire, pour participer a ce que je considère un effort civique. A voir aussi avec le temps dont je dispose…

Laisser un commentaire