Kanto vs Kansai – Histoires de Kadomatsu

Les Kadomatsu sont ces décorations du Nouvel An placées à l’entrée des grandes maisons, des commerces ou des ryokans etc.

Loi d’être uniforme dans tout le Japon, il y a deux grands types de Kadomatsu : ceux du Kansai et ceux du Kanto.

Kadomatsu Kanto vs Kansai

Kanto : Sundou Madokatsu

Dans le Kanto (centré sur Tokyo), le Madokatsu est constitué de 3 tiges de bambous fermées au sommet, de courtes branches de pins, le tout lié au pied par de la paille.

Sundo Kadomatsu devant le Kabukiza de Tokyo
Sundo Kadomatsu devant le Kabukiza de Tokyo

Kansai : Terre du Sugi Madokatsu

Dans le Kansai (Osaka, Kyoto, Nara, …), on retrouve les trois mêmes bambous, cette fois taillés en biseau au sommet, et de grandes tiges de pins. Sur le devant sont placées des pivoines, un chou coloré et un petit prunier, le tout cerclé au pied.

Suji Kadomatsu du fleuriste Chinjuen (Osaka)

Des mélanges et de l’inspiration

Si “traditionnellement” les Kadomatsu soit définis comme au dessus, en pratique, aujourd’hui les deux styles se mélangent.

On trouve par ailleurs d’autres déclinaisons du Kadomatsu, en origami par exemple. Et meme en présentation pour des entrées :

Comme quoi, tout évolue.

Je serais cependant curieux de savoir si il y a d’autres déclinaisons du Kadomatsu dans les autres parties du Japon (Kysushu, Shikoku, Touhoku, Hokkaido…)

Laisser un commentaire